Qualité des formations à l’Université de Strasbourg

Posté le Posté dans Etude de cas

Logo de l'Université de StrasbourgNous avons interrogé Marc Poncin, Directeur du Service de Formation Continue de l’Université de Strasbourg, sur sa collaboration avec Formaeva. On y apprend comment la formation Kirkpatrick et l’outil logiciel lui permettent de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue de la qualité.

FORMAEVA : Qu’est-ce qui vous a amené à travailler sur la qualité et l’efficacité des formations ?

Marc Poncin, Directeur du SFC de l'Université de StrasbourgMarc PONCIN : Depuis quelques temps déjà, nous nous intéressions à la question de la mesure de la qualité et l’efficacité des formations. Mais deux raisons nous ont poussés à nous rapprocher de Formaeva :

  • D’abord, le décret qualité de la nouvelle loi. Il n’était pas seulement question de qualité de process, de norme ISO, de qualification OPQF… Nous sommes nous-même certifiés ISO depuis plus de dix ans. Mais là, il est plutôt question de mesurer l’efficacité des formations. De plus, quelques-uns de nos clients nous posaient la question « Qu’est-ce que vous faites pour l’évaluation de la formation ? »
  • Ensuite, l’évolution des financements de la formation et donc l’émergence du besoin de justifier les investissements… Et qui dit « investissement » complète souvent par « retour sur investissement » !
FORMAEVA : Et vous ne faites pas les choses à moitié ! Votre équipe comprend maintenant des professionnels certifiés Kirkpatrick…

Marc PONCIN : Effectivement, et nous sommes ainsi devenus la seule université en France dans ce cas… La majorité de l’équipe formation a suivi le programme de certification à l’évaluation Kirkpatrick Four Levels® – Niveau bronze car ce système d’évaluation nous semblait le plus adapté. Dans le même temps, des OPCA ont également fait suivre cette formation à leurs conseillers formation. Cela nous a conforté dans notre choix. Cette certification nous permet de contribuer au débat sur la formation, l’évaluation, la qualité en apportant du contenu. C’est également un moyen de dire à nos entreprises clientes que nous parlons le même langage.

Et, dans la continuité de cette démarche, nous avons également décidé d’utiliser l’outil Formaeva pour dématérialiser nos évaluations de formation.

FORMAEVA : Comment comptez-vous utiliser les résultats de ces évaluations digitalisées ?
Schéma du modèle d'évaluation de la qualité et l'efficacité de Kirkpatrick
Modèle d’évaluation de la qualité et l’efficacité des formations de Kirkpatrick

Marc PONCIN : Nous avons 800 formations au catalogue et, avant, nous utilisions des questionnaires « papier ».

En nous basant sur le modèle de Kirkpatrick, nous avons revu l’ensemble des objectifs pédagogiques de nos formations. Les niveaux 1 et 2 de Kirkpatrick ont été systématisés sur l’ensemble de nos formations, afin de couvrir la mesure de la qualité des formations.

Le modèle est ainsi complètement intégré à notre process qualité ; il en est même un prolongement.

Grâce à l’outil Formaeva, complètement basé sur le modèle, nous pouvons améliorer l’analyse des retours de nos formations.
Ainsi, les rapports d’évaluation sont systématiquement regardés et particulièrement examinés si les résultats sont en-deçà des seuils fixés. Le système d’alertes de l’outil est particulièrement adapté à ce type de gestion de l’exception.

Ensuite, ces rapports sont envoyés aux responsables pédagogiques et/ou responsables scientifiques. Des synthèses plus « light » sont envoyées aux entreprises et aux stagiaires.

Enfin, dans le cadre de notre système qualité, des plans d’actions seront ainsi mis en place si une non-conformité est constatée au sens ISO sur les niveaux 1 et 2. Les résultats des évaluations sont également un très bon moyen de différenciation lors des réponses aux appels d’offres, lors des formations intra-entreprises, en expliquant même que nous pouvons aller plus loin, via une prestation complémentaire sur les niveaux 3 et 4 de Kirkpatrick.

À propos du Service de Formation Continue de l’Université de Strasbourg

Chaque année, le SFC de l’Université de Strasbourg propose près de 900 formations et accompagne plus de 8 000 stagiaires et 700 entreprises.

L’Université de Strasbourg est considérée comme précurseur dans le domaine de la formation continue universitaire. Elle assure en permanence une veille technologique, stratégique et relative aux évolutions de leur métier. Elle évolue dans une culture de différenciation stratégique et travaille notamment sur de nouvelles ingénieries de la formation ainsi que sur une nouvelle approche de l’enseignement à distance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

Un commentaire sur “Qualité des formations à l’Université de Strasbourg