Non classé

Le feedback continu, un allié pour suivre, détecter les besoins et évaluer les formations ?

La formation professionnelle est de nouveau en pleine mutation.

La nouvelle réforme est en cours et, en parallèle, on observe de nouvelles tendances dans la manière de délivrer les formations et accompagner les collaborateurs.

Ces changements sont dus notamment à l’évolution de notre culture professionnelle. L’arrivée des nouvelles générations de collaborateurs en entreprise avec de nouvelles attentes, de nouvelles habitudes de travail font évoluer les processus RH de l’entreprise et la gestion de la formation n’en reste pas immobile.

AdobeStock_179345269

Des collaborateurs soucieux de l’évolution de leur parcours professionnel

Ne nous le cachons pas, les collaborateurs d’aujourd’hui savent très bien qu’ils ne feront pas toute leur carrière sur les mêmes métiers, missions ou la même entreprise. La transformation de notre monde professionnel demande aux collaborateurs une grande flexibilité et un sens de l’adaptation important. Pour cela, la maîtrise de leur parcours professionnel est un atout pour réussir leur carrière aujourd’hui et leurs attentes sont précises :

  • Être informé en temps réel sur l’évolution de leur parcours professionnel
  • Connaître les disponibilité des formations ou supports de formation pour développer leurs compétences,
  • Être accompagné dans la création de leur parcours de formation professionnelle
  • Recevoir un feedback régulier sur leurs résultats, leurs performances pour pouvoir se développer, prendre des responsabilités, gagner en autonomie et s’adapter si besoin.

On le voit bien, la formation professionnelle est une pièce maîtresse de la gestion des talents, elle va contribuer à formaliser le parcours professionnel des collaborateurs. Et face à ces évolutions, on observe de nouvelles tendances.

La formation professionnelle, la tendance est aux parcours personnalisés

C’est un fait, les demandes de formation augmentent. Le plan de formation se focalise de plus en plus sur les formations certifiantes, obligatoires ou menant à des transformations profondes de l’entreprise. Les formations de perfectionnement, développement des compétences et d’adaptation se planifient de moins en moins.

Pourquoi ? Car il faut réagir en temps réel et les nouvelles générations de collaborateurs se forment jour après jour.AdobeStock_61802872

On voit apparaître les formations plus « informelles » mais pas moins bénéfiques et importantes pour les collaborateurs et l’entreprise. La formation sur le poste de travail, le digital learning (formation « Open Bar »), les retours d’expériences, les échanges de bonnes pratiques : tout est bon pour avancer, pour se développer.

L’entreprise développe une nouvelle ingénierie pédagogique pour s’adapter et proposer de nouvelles expériences de formation à leurs collaborateurs qui ont une forte appétence pour la formation.

Notez que chez les générations Y, et surtout les Z qui arrivent sur le marché du travail, la formation est perçue comme constante et réalisée au fil de l’eau. Les Z sont autodidactes, multi-tâches et « slashers » pour la plupart. Pour eux, l’école n’est qu’un canal d’apprentissage parmi tant d’autres. Ils sont très à l’aise avec les tutoriels sur Youtube, les MOOC. Ils sont 42% à acquérir sur leur temps libre des savoir-faire techniques, créatifs pour peaufiner leurs connaissances, les compétences et pouvoir passer d’une activité à une autre très simplement (voir ce livre blanc publié par Yootalent).

Le collaborateur d’aujourd’hui est acteur de son parcours professionnel et le rôle de l’entreprise est de l’accompagner et d’accompagner son manager pour personnaliser son apprentissage.

Un des outils pour aider les managers est le feedback continu. Ce dernier présente les atouts pour permettre un suivi rapproché du parcours professionnel et de la performance du collaborateur qui ne demande que ça !

Le feedback continu, un réel allié pour le quotidien

Nouvelle pratique de management utilisée par les plus grandes entreprises internationales comme Général Electrics, le feedback continu  permet d’assurer un suivi régulier de la performance du collaborateur et à l’accompagner dans l’évolution de son parcours professionnel.

L’entretien annuel n’est plus. Les objectifs sont constamment réadaptés, les missions s’enchaînent, et un an sans échanger sur ses besoins en formation, l’avancement de ces objectifs, etc. : ce n’est plus possible ni adapté !

Mettre en place des points réguliers, qui plus est digitalisés pour plus de confort, permet de :

  • Répondre aux attentes des collaborateurs
  • Apporter une expérience de travail optimisée dans un contexte de transformation de l’entreprise
  • Donner du sens au travail
  • Apporter de la reconnaissance aux collaborateurs
  • Détecter facilement des besoins urgents en formation
  • Réaliser un suivi rapproché de l’évolution professionnelle du collaborateur
  • Fidéliser vos collaborateurs.
  • Etc.

Les vertus sont nombreuses !

Sur le plan de la formation professionnelle, le feedback continu permet également de faire le lien entre détection, suivi et évaluation des formations.

Il est plus facile de détecter des besoins en formation lorsqu’on fait des points réguliers sur les résultats, la performance et l’atteinte des objectifs. Il permet donc de maximiser les chances d’atteinte des objectifs.

Pendant et après la formation, le feedback continu sera un fil conducteur afin de revenir sur des points particuliers mis en avant lors de la formation ou même de son évaluation. En résumé, il peut être un bon prolongement du modèle d’évaluation Kirkpatrick  et améliore l’analyse du « retour sur les attentes », maximisant ainsi l’efficacité des formations mises en œuvre.

Bref, vous l’avez compris, le feedback continu est un outil complet et quotidien au service de la performance des collaborateurs et de l’entreprise. Et, s’il est digitalisé, il ravit les nouvelles générations de collaborateurs qui s’empressent à venir compléter leurs résultats, suivre l’évolution de leurs objectifs, demander des formations pour développer leurs compétences. Pour cela, l’expérience utilisateur doit être parfaite. La digitalisation du feedback continu doit tenir compte des habitudes digitales quotidiennes des collaborateurs dans notre société : utilisation comme sur les réseaux sociaux, gamification, travail en réseau, ergonomie simple et intuitive. Des outils comme Yootalent propose de nouvelles expériences à leurs utilisateurs et prennent en compte ces nouvelles pratiques de management liée à l’évolution de notre culture professionnelle tout en plaçant le collaborateur au centre des interactions (employee-centric).

Mais n’oubliez pas, plus le digital est présent, plus l’humain est important !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *